corrida.fr

Corrida.fr le site des aficionados français

Hébergement - Edition Dataxy 2003-2010

 

Holé !

Traditions de la Corrida, et informations pratiques en France

Traditions de la Corrida, et informations pratiques en France

 

Restez informé !


 

Recherche de professionnels

 

Corrida.fr le site des aficionados français

 

La corrida en France

 

Arènes de Nimes bondées
Arènes de Nimes bondées 
En France, la première corrida est signalée le 17 janvier 1701 à Bayonne où elle a été organisée par le échevins de la ville en l'honneur du passage de Philippe V d'Espagne.

À partir de 1853, la tauromachie espagnole s’installe durablement en France : la première course espagnole connue a lieu le 21 août à Saint-Esprit-lès-Bayonne, qui est alors une commune indépendante de sa voisine Bayonne. Le cartel annonce clairement la mention : « Grandes courses espagnoles de taureaux, à Saint-Esprit (Landes), près Bayonne ».

Cette forme de tauromachie espagnole va peu à peu se fondre à la tauromachie landaise pour donner naissance à la course hispano-landaise, où les écarteurs affrontent les taureaux avant que les toreros ne les travaillent à la cape.

Dès 1854, des corridas sont organisées à Nîmes et Arles. Il y en eut même à Roubaix et au Havre ! Cette installation en France ne se fait pas sans mal, car elle soulève nombre d’oppositions. En outre, la Cour de cassation juge au début du XXe siècle que la loi Grammont s’applique aux corridas ; celles-ci sont donc prohibées. Malgré la prohibition, nombre de corridas sont organisées dans les villes du Midi, les sanctions, quand elles sont prononcées par les tribunaux, étant symboliques.

À la fin des années 1960 et surtout au début des années 1970, on voit apparaître les premiers matadors français ayant réussi, sinon à devenir des figuras, du moins à acquérir une certaine notoriété en France : Bernard Dombs « Simon Casas », Alain Montcouquiol « Nimeño I», Robert Pilés. Au milieu des années 1970, débute Christian Montcouquiol « Nimeño II », qui sera le premier, non seulement à devenir une figura dans son pays natal, mais aussi à participer régulièrement à des corridas en Espagne.
 
Au début du XXIe siècle, pour la première fois un français, Sébastien Castella, a acquis le rang de figura, non seulement en France, mais également en Espagne, après avoir reçu le prix « Cossio » décerné par la Fédération taurine d'Espagne au « Meilleur matador de toros » de la temporada 2006.
 

 

Agenda des ferias

 

Feria de Pâques, Arles du 2 au 5 avril 2010
Feria de Pentecôte à Nîmes du 19 au 24 mai 2010
Feria del Toro de Vic Fezensac du 21 au 23 mai 2010
Feria d'Istres du 18 au 20 juin 2010
Feria de Ceret du 10 au 11 juillet 2010
Fêtes de la Madeleine de Mont de Marsan du 16 au 20 juillet 2010
Feria del Toro de Beaucaire du 24 au 25 juillet 2010
Fêtes de Bayonne du 5 au 8 août 2010
Feria de Béziers du 11 au 15 août 2010
Feria de Dax du 12 au 17 août 2010
Feria des Prémices du Riz en Arles du 10 au 12 septembre 2010
Toros y Salsa à Dax du 10 au 12 septembre 2010
Feria des Vendanges de Nîmes du 16 au 19 septembre 2010